ATELIERS – DÉCOUVERTE

L U N D I
18h-19h
9 respirations de purification

19h-20h15
Yoga Ne Jang
Yoga soignant tibétain

M A R D I
19h-20h15
Yoga Lu Jong
Yoga tibétain thérapeutique

J E U D I
19h-20h15
Tog Chöd
L’épée de sagesse

V E N D R E D I 
19h-20h15
Découvrir les bols chantants tibétains et méditation

 Cours d’essai 20.-    Cours à la carte 30.-    5 Cours 125.-     10 cours 200.-    Cours privé 1 personne 80.- 2 personnes 100.-  Validité des abonnements de 4 mois                                                                                                  

  Pour s’inscrire, cliquer ici.

9 respirations de purification et exercice de concentration pour construire une base solide pour yoga et méditation = 9 respirations tibétaines de purification de trois canaux énergétiques du corps !

Ces anciennes techniques de respiration purifient l’esprit et soulagent instantanément l’anxiété.

Votre conscience de vastitude est parfaite. Il s’agit de reconnaître l’ouverture, d’y demeurer, d’y être et de faire confiance à cette source en vous. Pratiquée depuis des millénaires, ces respirations nettoient les 3 poisons de l’esprit (aversion, ignorance, attachement).

Assis jambes croisées, colonne vertébrale droite, le menton légèrement vers le bas afin que la nuque soit dans une position étirée, la langue sur le palais. Les pouces poussent à la base l’annulaire de la même main, posez vos deux poings aux aines sur les artères fémorales.

Si vous êtes assis sur une chaise, croisez les jambes confortablement au niveau des chevilles. Gardez le dos droit.

Laissez aller au calme du corps, au silence de la parole et à l’ouverture spacieuse de l’esprit. L’intérieur est votre refuge.

Prenez conscience des tensions dans votre corps, des émotions, de votre état d’esprit. Expérimentez sans rien y ajouter, ni jugement, ni analyse.

Les trois respirations sont répétées 3 fois pour faire un total de 9 respirations.

Après les respirations, vous pouvez chanter le mantra : OM AH HUNG BENZA GURU GUNA SIDDHI HUNG (maître du Vajra, accorde-moi toutes les forces et les bénédictions du corps, de la voix et de l’esprit).

Yoga soignant tibétain

Ne Jang YogaLa pratique du Yoga Ne Jang appartenant aux enseignements du Tantra de Kalachakra a été transmise par Buton Rnchen Drub (le grand maître bouddhiste du Tibet du XIVe siècle). Mais il n’est pas réservé à l’élite des yogis ! Il peut être pratiqué par tout le monde. Preuve en est que les médecins tibétains l’utilisent depuis des siècles pour leur propre bien-être et indiquent certains exercices à leurs patients selon leurs pathologies.

24 mouvements

Nejang yoga tibétainLe yoga Ne Jang est une suite de 24 mouvements très doux, à la portée de tous, quel que soit l’âge ou la condition physique. Chaque mouvement a une indication thérapeutique et une indication tantrique bien précise, que nous transmettons ici, afin de respecter la tradition. Mais les effets de ces exercices sont avant tout une expérience personnelle et il est bon que chacun prenne le temps de l’observer et de la comprendre. Les exercices sont très simples et ne demandent pas d’effort physique important. Pourtant, à la fin d’une session, on se sent complètement régénéré !

Selon les textes, pratiquer ce yoga permet de rétablir une circulation fluide dans les canaux énergétiques et contribue à une meilleure santé physique et mentale.

Dans sa grande générosité, le docteur Nida Chenagtsang, praticien de médecine tibétaine, a transmis ce yoga Ne Jang afin qu’il soit accessible au plus grand nombre, car c’est un précieux outil de prévention. On peut choisir 3 ou 4 mouvements par jour et les pratiquer en prévention ou simplement pour un bien-être au quotidien.

L’exercice se fait en retenant la respiration dans le «vase», c’est-à-dire dans la partie basse de l’abdomen, en abaissant le diaphragme et en fermant légèrement la base. On conseille de faire 3 à 5 exercices par jour seulement.

Lu = corps physique — Jong = entraînement ou transformation

Le yoga tibétain de la guérison ou yoga thérapeutique

Le yoga Lu Jong, créé il y a environ 8000 ans, est la discipline du mouvement la plus ancienne d’Asie. Basés sur une connaissance approfondie de l’interaction entre la nature, le corps et l’esprit, ses mouvements spécifiques créent un équilibre entre les liquides et les éléments vitaux de l’organisme.

Les mouvements portent pour la plupart sur des mouvements de la colonne vertébrale (extension, flexion, torsion). Dans la médecine tibétaine, la colonne vertébrale est un peu la boîte à énergie du corps et part du principe que si la colonne n’est pas équilibrée, alors tous les systèmes du corps se déséquilibrent automatiquement. L’impact des mouvements sur les vertèbres permet d’énergiser les canaux du corps qui se sont asséchés et les font à nouveau fonctionner. Les canaux cassés sont reconnectés afin que l’énergie puisse à nouveau mieux circuler.

La pratique

Le yoga Lu Jong est composé de 21 mouvements répartis en 5 séries :

  • les mouvements d’harmonisation des 5 éléments,
  • les mouvements pour la mobilité des 5 parties du corps,
  • les mouvements pour les fonctions des 5 organes vitaux,
  • les mouvements pour soigner les 6 conditions.

Des exercices de respiration, d’automassage des 5 éléments, de méditations et de relaxation sont également proposés.

Le rythme

Les exercices sont enchaînés sous la forme d’un mouvement continu sur lequel se greffe un souffle calme et régulier.

La magie du yoga Lu Jong est son ouverture à tous. Les exercices sont en effet réalisables sur une chaise, ouvrant leurs bienfaits à tous, personnes à mobilité réduite ou personnes âgées.

Historique

Les mouvements du Lu Jong ont pour origine les anciens enseignements tibétains de la tradition Bön et du Tantrayana du Bouddhisme tibétain dont est issue la médecine tibétaine. Cependant, cette pratique est uniquement connectée à Tulku Lobsang. Il a reçu les enseignements de Lu Jong de la tradition Bön à l’âge de 11 ans. En parallèle, il a reçu les enseignements et transmissions de quasiment toutes les lignées tibétaines. Il a étudié la méditation bouddhiste, la médecine et l’astrologie. Au contact des Occidentaux, Tulku Lobsang décida de rassembler les exercices de Lu Jong des différentes traditions et lignées, puis il les modifia et les adapta pour le corps humain de l’homme occidental afin que des personnes de tout âge et de toute condition physique puisse les pratiquer.

Les bienfaits

C’est par la connaissance profonde de l’interdépendance entre la nature, l’esprit et le corps que les yogis d’alors ont façonné les mouvements du Lu Jong. Ces grands yogis avaient compris l’importance de l’influence sur nous de la nature et des cinq éléments que sont la terre, l’eau, le feu, le vent et l’espace. Ils ont su comprendre la profonde connexion qu’il y a entre notre esprit, notre respiration et les vents subtils internes qu’est l’énergie vitale.

Le Lu Jong vient répondre à ces problèmes en permettant à chacun d’améliorer sa santé et sa joie de vivre, en retrouvant la sensibilité du corps et de l’esprit et en développant sa conscience, en éveillant l’écoute intérieure.

Bienfaits mentaux

Le corps et l’esprit sont intimement liés. En aiguisant la conscience du corps, le Lu Jong renforce la force de concentration de l’esprit et le calme. Nous pouvons ainsi nous libérer des émotions négatives comme la colère, la haine et la cupidité, et développer les émotions positives telles que la compassion et la joie.

Bienfaits physiques

Le but premier du Lu Jong est d’améliorer et de maintenir la santé en augmentant la résistance à la maladie. La force globale s’améliore, l’immunité se renforce et l’endurance s’accroît. La pratique régulière du Lu Jong permet d’augmenter la chaleur interne, laquelle est en lien direct avec les processus des fonctions métaboliques et cellulaires.

Bienfaits énergétiques

Le souffle est le lien entre le corps et l’esprit. Il est notre énergie vitale. Mais il existe un autre type de souffle, plus subtil, le vent qui circule dans les canaux de notre corps. En apprenant à contrôler ce vent, nous pouvons guérir les déséquilibres et les maladies. Les mouvements du Lu Jong ouvrent et ferment nos canaux à des points spécifiques, permettant de relâcher les blocages et encourageant le vent à circuler harmonieusement dans les canaux. Une bonne circulation du vent dans les canaux permet d’avoir le corps et l’esprit en équilibre. Le mental est alors clair et l’on peut librement et pleinement expérimenter l’amour et la compassion.

Le Tog Chöd, une méditation en action issue des danses monastiques

Le Tog Chöd est une pratique complète crée par Tulku Lobsang et trouvant son origine dans le Tantrayana père. Cette pratique est basée sur les danses Yaman traditionnelles et sur les exercices secrets de Kalachakra. Les postures sont la méthode, et les mouvements sont la sagesse. L’union de la méthode et de la sagesse, lequel est l’essence du bouddhisme, s’exprime dans la forme du Tog Chöd.

Une forme que nous amenons à devenir stable et claire afin de développer

  • concentration,
  • vigilance,
  • continuité.

Ces qualités sont les bases de toute pratique méditative.

Les méditations du Tog Chöd

Cette pratique a pour objectif de nous amener la clarté d’esprit en nous établissant dans l’instant présent par une pratique associant 3 niveaux de méditation que sont

  • la pleine conscience,
  • la méditation de transformation,
  • et la méditation de purification.

Le combat du Guerrier Vajra à travers le Tog Chöd

Dans le Tog Chöd, les seuls ennemis sont nous-mêmes. Nous combattons nos démons reliés au passé et nos ennemis reliés au futur. Dans le passé, nous sommes rattachés à nos peurs, dans le futur nous nous projetons nos attentes, cherchant à trouver à l’extérieur de nous le moyen de combler nos insatisfactions intérieures.

L’épée, notre alliée, notre sagesse intérieure

L’épée est le symbole de la sagesse, nous l’utilisons pour lever les voiles de notre ignorance et instaurer une paix bienfaisante à travers un esprit clair.

 

 

Les bienfaits

La pratique permet :

  • d’arrêter nos pensées excessives,
  • de rendre nos esprits clairs et vides,
  • de réduire et couper nos peurs et nos attentes,
  • de transformer nos émotions négatives en sagesse et en compassion,
  • de stimuler et entraîner notre corps sur le plan physique, émotionnel et mental.

Pour qui

Cette pratique est ouverte à tous ! Chacun pourra pratiquer à son niveau, à sa vitesse, selon ses possibilités !

Les bols chantants sont appelés ainsi car ils sont faits pour chanter. Le bol chante avec l’aide d’un bâton en bois recouvert de cuir retourné. Il est très facile d’apprendre à en jouer, il suffit de promener régulièrement le bâton sur son bord extérieur en se concentrant sur l’objet. Avant de percevoir le son, vous ressentirez une vibration dans la main, puis le son deviendra de plus en plus audible.

Les bienfaits

  • Harmoniser l’atmosphère d’un lieu.
  • L’utiliser avant une méditation ou relaxation.
  • L’utiliser pendant une méditation ou relaxation.
  • Recharger ou décharger vos pierres ou vos petits objets en les mettant dans le bol avant de le faire chanter à condition qu’ils n’entravent pas la vibration du bol.
  • Soigner.

Nous vous conseillons de suivre une formation si ce dernier aspect vous intéresse.

Un bol chantant forgé pour une large variation de possibilités sonores

Pratique issue du Tibet ancien, les bols chantants étaient utilisés lors de certains rituels chamaniques. Traditionnellement, on les fabrique avec un alliage de sept métaux qui correspondent, dans la cosmogonie tibétaine, aux planètes du système solaire : l’or (le Soleil), l’argent (la Lune), le mercure (Mercure), le cuivre (Vénus), le fer (Mars), l’étain (Jupiter) et le plomb (Saturne). On fait sonner ces bols chantants en les frappant avec un maillet adéquat ou en les frottant avec un bâton en bois recouvert de feutre. Un son riche et harmonique s’en dégage, et les vibrations durent plusieurs minutes parfois.

Galek YakarPar Gelek Yakar, enseignant en Yoga Ne Jang, Lu Jong, Sa che, Fengshui tibétain, Rêves et psychologie, Thérapie externe de médecine tibétaine, Massage tibétain, Ayurveda-panchakarma thérapies, Thai traditionnel Nuad Boran (réflexologie plantaire, assis, dos, avec pochons, avec ou sans huile) et formateur en Tog Chöd-l’épée de sagesse